Interview: Qu’est-ce que la restructuration financière ?

Rencontre aujourd’hui avec Damien Faujour, analyste en restructuring chez Houlihan Lokey (Londres). Interview menée par Alexandre Genneret. Très bonne lecture !

Bonjour Damien, quel est ton background ?
J’ai réalisé mon parcours post-bac à l’Université Paris Dauphine. Apres une licence de gestion via le parcours DEGEAD, j’ai intégré le master de finance en alternance. J’ai réalisé mes deux années de master en alternance au Crédit Agricole CIB. J’ai passé ma première année en analyse crédit et j’ai ensuite intégré l’équipe de leveraged finance dédiée aux financements LBO en France.

En quoi consiste ton métier ?
Je travaille dans l’équipe de restructuration financière d’Houlihan Lokey basée à Londres. Nous intervenons lorsque des entreprises font face à des difficultés financières, soit vis-à-vis de leur endettement soit du point de vue de leur liquidité. Nous sommes alors mandatés, soit par la société soit par les préteurs, pour les assister dans les négociations afin de permettre à la société de continuer à opérer – souvent en négociant un accord portant sur la dette de la société. Les situations varient énormément de l’une à l’autre, ce qui permet d’apprendre énormément.

Quels sont les grands acteurs ?
La restructuration financière est un métier de niche qui compte un nombre réduit d’acteurs. Deux types de conseillers interviennent sur le marché: les banques d’affaires et les cabinets d’audits. Les grandes banques d’affaires présentes mondialement sont Houlihan Lokey, Lazard, Rothschild, Moelis et PJT Partners. En France, certaines boutiques M&A ont également une activité de restructuring.

A quoi ressemble une journée type ? Quelles sont les missions d’un stagiaire ?
Une journée type comprend la préparation d’analyses stratégiques et/ou financières, souvent modélisées sur Excel puis mises sous forme de présentation. Les analyses varient en fonction du projet: analyse de la liquidité de l’entreprise à court terme, du business plan, de la capacité d’endettement de l’entreprise ou encore des taux de recouvrement des créanciers (via la modélisation de différents scenarios possibles). Les journées sont également rythmées par les interactions avec nos clients (calls et/ou meetings).
Ces taches sont généralement supervisées mais l’analyste est rapidement appelé à prendre des responsabilités. Le rythme de travail est relativement important puisque les situations sur lesquelles nous sommes mandatées nécessitent d’être résolues rapidement.
Houlihan Lokey recrute quasiment 100% de ses analystes parmi ses stagiaires, via le programme d’off-cycle ou de summer. Les stagiaires sont peu nombreux, comparés aux banques d’affaires en France. Typiquement au bureau de Londres, nous avons 4-5 summers l’été et 1 off-cycle durant l’année.

Du fait du faible nombre de stagiaires, ils sont fortement impliqués et participent aussi bien au marketing (pitch, profile) qu’à l’exécution de mandats en cours. Généralement, l’objectif est d’avoir un équilibre entre les deux pour permettre au stagiaire de voir l’ensemble des missions du métier.

A quoi ressemble un entretien en Restructuring ?
Les entretiens sont similaires aux entretiens en M&A avec des questions de comptabilité et valorisation. Les différences majeures concernent certaines questions techniques qui seront d’avantages axées sur l’endettement de l’entreprise et ses différentes caractéristiques.

Comment entrer en Restructuring ? Quels sont les débouchés ?
La plupart des analystes ont étudié dans une université ou école de commerce la finance ou une autre matière permettant de comprendre les concepts financiers. Au niveau stagiaire, une expérience préalable en banque d’affaires (financement et/ou fusion acquisition) est valorisée.
La majorité des banques d’affaires ne spécialisent pas leurs analystes en restructuration financière, mais font partie d’un pool d’analystes qui font à la fois de la restructuration et du M&A. Chez Houlihan Lokey, nous avons une équipe dédiée à la restructuration financière.
Les débouchés sont multiples mais le plus traditionnel reste d’intégrer un fonds de dette. Les fonds d’investissement qui ont des équipes spécialisées dans l’investissement « distressed » sont particulièrement à la recherche de personnes ayant quelques années d’expérience de restructuring. Le « direct lending » (ou «private debt ») fait également parmi des débouchés.

Quelles sont les grandes tendances en Restructuring ?
La dynamique du marché des restructurations financières est dictée par la conjoncture économique qui impacte certains secteurs.
Par exemple, l’oil & gas et les industries annexes telles que le shipping (tankers) ont souffert et continuent de souffrir de la baisse du prix du pétrole.
En Europe et en France, le retail a été impacté récemment, avec notamment les restructurations financières de Vivarte et de Camaïeu.

Merci Damien, et bon courage pour la suite !

Ce contenu a été publié dans Métiers, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *